Tram'V 2011

Il y a un an j'avais (re)découvert cette course de 15km dans les chemins environnant le village de mes beaux-parents. Il était à l'époque trop tard pour s'inscrire et les conditions climatiques épouvantables m'avaient dissuadé de m'y rendre en tant que spéctateur... Mais j'avais noté cette course dans mon agenda et dès que les inscriptions furent ouvertes nous nous y inscrivimes avec mon épouse et son frère...
Cette course s'est déroulée le 18 Décembre 2011, en voici son compte-rendu.


Bien avant la course
Et ce moment tant attendu est arrivé! Malheureusement je n'ai pris le départ qu'avec mon beau-frère car mon épouse s'est blessée peu de temps après les 20 kil de Paris.

Après un généreux plat de pâtes à la tomate et au basilic dégusté vers les 9h30 puis une petite sieste, nous avons rejoint le village voisin pour y découvrir une ambiance extrêmement différente de ce que nous avons l'habitude...

L'ambiance et l’organisation n'ont rien à voir avec les grosses (au sens parfois péjoratif) courses parisiennes : paiement par chèque, envoi du certificat médical par courrier, dossard en tissu réutilisable (tiens c'est une idée "durable" à retenir), pas de gros sponsor ni de "village exposition" et impression de fête au village.
Des coupes sont attribuées aux premiers de chaque catégorie et les lots tirés au sort. Sans prime en cash aux premiers. Tout de suite, l'ensemble prend une tournure différente. Dès le retrait des dossards nous recevons nos premiers cadeaux, une trousse de toilette de voyage pour moi ce qui est toujours utile.


Le parcours
15 km partagés entre route, chemins de champs et sentiers boueux, avec 4 belles côtes, cela promet!
Connaissant les lieux j'opterai pour un départ tranquille en fin de peloton et je garderai pour la seconde partie qui comporte les zones les plus larges pour (essayer d') accélérer.
Le parcours se décompose en 3 boucles empruntant régulièrement le tracé de l'ancien chemin de fer (surnommé "tacot") ayant déservi la vallée de la Saulx jusqu'au début des années 70 :
  1. Boucle de 3 kilomètres avec une longue montée pas très forte.
  2. Boucle de 4 kilomètres avec une montée courte mais raide suivi d'un faux-plat dans le village voisin et une seconde montée moyennement raide mais assez longue qui débute devant chez mes beaux-parents puis une longue descente sur bitume vers le ravitaillement.
  3. Boucle des 8 kilomètres avec la plus longue montée (1,2 voire 1,3 km) commençant assez raidement et sur bitume puis une longue descente (repassant de chez mes beaux-parents) et un long parcours en faux-plat dans les bois avant de franchir la ligne d'arrivée dans le village.


Avant course
Avec mon beau-frère, nous parcourons les rues du village en nous échauffant sous les regards amusés voire moqueurs des agriculteurs/chasseurs et autres autochtones en treillis (oui ça peut faire bizarre quand on a pas l'habitude...).
Suite à l'article sur la Randonnée nocturne "Rando'ween", j'ai été contacté par l'un des organisateurs, Frédéric, qui m'a donné rendez-vous sur cette course. En plus de son prénom, je sais qu'il est déguisé en abeille (spéciale dédicace à Maya!)...
Après avoir abordé un autre coureur déguisé en abeille (pas le bon, mais il s'agit en fait de mon fournisseur de miel et autres produits de la ruche que je ne connaissais pas de visu...) je trouve la bonne abeille et nous papotons avant le départ. J'apprends qu'il faisait de la compétition et détient toujours le record de Meuse de semi-marathon en 1h09... Je ne vais pas le suivre, même s'il a arrêté la compét' et porte un gros déguisement!
Retour aux habitudes avec un petit gel Fenioux au Magnésium, deux autres sont dans ma ceinture porte-dossard, un classique N°2 et un n°3 "Respilibre" pour la fin de course.


L'heure des choix...
Cette course est la première d'une petite série qui doit m'ammener jusqu'à l'EcoTrail 50 dans 3 mois (cf. plan 2012) alors j'en profite pour tester quelques choix techniques que je prends à la dernière minutes...

Semelles Gel versus semelles sur-mesure
J'hésite longuement entre les semelles d'origine de mes Trabucco et les semelles sur mesure de mon podologue. Les premières ajoutent de l'amorti, les secondes soutiennent mieux mes pieds.
Choix : semelles Gel, c'est un pari

Maillot Kalenji Isolate Evolutiv versus t-shirt ML Craft + t-shirt MC Go-Lite Runnosphere
Il ne fait pas vraiment froid (~6°C) mais le vent est fort : le maillot Kalenji me tente bien... Par contre il n'évacue pas la transpiration aussi bien que le Craft. Par contre je crains que le t-shirt Craft ne soit trop chaud... Cruel dilemme. Presque pour éviter de me changer, je resterai sur le Craft avec le Go Lite par dessus.
Choix : Craft ML + Go Lite MC, je n'y crois pas vraiment...

Veste Salomon coupe-vent Fast Wing Hoodie ou .. rien?
Le vent est fort et froid, l'échauffement n'est pas du luxe! Je ne cours jamais, sauf sortie longue sous pluie battante et froide, avec ce coupe-vent qui m'accompagne pourtant souvent. Son poids ridicule, sa super-compressibilité et la possibilité de l'attacher au bras grâce à un bandeau intégré en font un compagnon discret et efficace.
J'hésite cependant à le prendre avec moi car je devrai le ranger s'il me donne trop chaud...
Choix : Coup-vent Fast Wing Hoodie, pas de risque...

Sac à eau versus ravito au gobelet
Il n'y aura qu'un seul ravito au gobelet au kilomètre 7. Transpirant beaucoup j'ai besoin de m'hydrater régulièrement et j'ai préparé mon sac à eau avec un petit litre d'eau agrémenté de jus de raisin. Mais en même temps il ne fait pas chaud et je ne devrais pas mettre plus d'une heure et vingt minutes donc un gobelet au bout de 40 minutes pourrait suffire....
Choix : ravito gobelet, c'est un pari.


Départ!
On se dirige traquillement vers la cours du chateau d'où nous partirons et où nous arriverons et voila enfin le départ!
Des 400 inscrits, seulement 318 prirent le départ, dans la cours du chateau du village, face à l'église.
Toujours en papotant avec Frédéric nous franchissons la ligne de départ les derniers, talonnés par la moto-balai.


Première boucle
Histoire de se chauffer la première boucle de 3km comporte une belle petite montée rapidement avalée où je dépasse déjà doucement en mordant sur les côtés des chemins. Je suis content d'avoir mes Trabucco aux pieds! A part cela pas grand chose à en dire.
Nous repassons dans le village.
J'ai toujours 100 mètres de retard sur mon beau-frère qui est parti légèrement devant.



Seconde boucle
Les choses sérieuses commencent avec des passages vraiment spongieux, boueux et même carrément inondés. ce ne sont pas des single tracks mais pas loin. Le long de la Saulx, la rivière locale, le paysage est vraiment agréable, surtout en ce début d'hiver très clément. J'en profite pour prendre quelques photos avec l'ultra-compact que ma fille ainée a reçu à son anniversaire. Malheureusement il n'est pas vraiment adapté à l'usage... Il faut dire que le cahier des charges stipulait surtout qu'il devait être mauve!
La première grosse montée arrive : foulée raccourcie, cadence plus élevée et je tiens le rythme sans me cramer. Le cardio ne bouge pas.
Faux-plat pour récupérer, resortir l'appareil, photographier mes supportrices, leur claquer la pogne et recevoir leurs encouragements! La montée se passe très bien aussi, sans faiblir non plus, sans monter le cardio, toujours en gagnant quelques places.
La descente arrive et je laisse dérouler, dépassant encore quelques concurrents tout en avalant un gel. Bof, aucun effet, c'est même écœurant, j'aurai pu m'en passer.
Le ravito au gobelet arrive et je regrette instantanément mon sac à eau. Je ralentis et marche même un peu afin de pouvoir boire deux gobelets car j'ai vraiment soif. Je vois mon beau-frère sur qui j'avais grignoté un peu du retard accumulé s'éloigner à nouveau.


Troisième boucle
Cette dernière boucle commence par quelques centaines de mètres dans le village puis nous empruntons le tracé de l'ancienne voie de chemin de fer local dans un long faux-plat descendant où j'accélère légèrement afin de grignotter quelques places mais sans me griller avant la montée du 10ème. Mon beau-frère a repris de l'avance probablement dans le village.
Cette fameuse montée arrivé et quelques coureurs se transforment en marcheurs. Je ralentis tout d'abord avant de réaccélérer au fil de la montée. Après cette montée abritée par un muret nous débouchons sur le plateau et le vent froid mord allègrement dans les vetements mouillés ce qui me fait plutot du bien au final. Je grignotte toujours quelques places et un bénévole m'annonce la place 168 soit la moitié des partants remontés. J'ai repris sur mon beau-frère que je vois à 200 mètres.
Après le plateau, c'est une longue descente sur le bitume ou je me laisse aller (~4'/km) et double quelques concurrents mais je dois casser le rythme pour taper les mains de mes supportrices dans le village à qui je confie mon dernier tube de gel vide (un "Respilibre" Fenioux qui me fait du bien même s'il manque l'eau pour le faire passer!).
A partir de là cela sent l'écurie, le ryhtme s'accélère même si nous bouchonnons dans les ruelles gadouseuses de la fin de parcours.
J'ai en ligne de mire la dernière concurrente que je n'ai pas pu dépassé dans la descente, elle me traine littéralement! Je ferai l'effort de réaccélérer dans les dernières lignes droites et finirai scothé aux baskets du dernier lièvre que je l'aurai pas réussi à rattrapper!
Mon chrono me dit 1h16'42 soit un peu plus qu'éspéré. Je finis en 156ème position, 6 places après mon beau-frère qui savoure le fait de ne pas s'être fait rattrapé ^_^.
Nous reprenons des forces au ravito d'arrivée, très bien fourni. Je me rends compte que je crève littéralement de soif! Je suis content de retrouver mon coupe-vent car je grelotte sous les assauts du vent d'hiver bien froid. J'ai aussi très mal aux genoux, du côté des ligaments rotuliens. Est-ce le cocktail "pas assez d'eau + pas de semelles orthopédiques + pas mal de route avec les chaussures de trail"? Cela passe assez rapidement mais je n'ai rien senti d'aussi douloureux depuis longtemps!


Après la course
La salle des fêtes décorée nous attend pour un repas froid à la bonne franquette. Rien d'extravagant mais il fait faim à 14h30 passé!
Le tirage au sort des lots se poursuit, il y en aura à nouveau pour tous. Il y a même un dossard pour le marathon de Paris à gagner, quelques bonnes bouteilles et tout un tas d'articles ménagers...
La salle est comble, l'ambiance excellente. Nous serons cependant obligés de nous éclipser avant la remise des prix et le partage du traditionnel gâteau, obligations familiales...




Bilan
Une super course avec un parcours vallonné bien varié malgré la proportion assez importante de route. J'aurai pu le faire en Brooks Glycerin sans trop de problème.
5'10" du km sur le parcours n'était pas si mal mais je ne me sentais pas d’accélérer alors que  j'étais plutôt facile sur mes séances de VMA précédant cette course. Mon plan d'entraînement a été assez chaotique et manquait probablement de sorties longues. Je vais me refocaliser sur le running pour aborder l'IceTrail et l'Ecotrail.

Sur les choix d'avant course on pourra dire que je vais pouvoir éliminer des options :
  • Encore une fois j'ai eu trop chaud. Il faut que je porte moins de couches et que je réserve le collant long (surtout avec les manchons de compression) pour l'entrainement par temps vraiment froids. Le collant 3/4 est pas mal mais le modèle Kalenji que je possède depuis plus d'un an n'est pas super confortable, je lorgne vers le modèle Exo de Salomon...
  • Il faut que j'organise l'intendance pour utiliser un poncho avant le départ et après l'arrivée afin de ne pas avoir froid. Le coupe-vent Salomon est très bien de ce point de vue mais il faut l'enlever et le compresser en cours de route...
  • Sac à eau indispensable! J'ai vraiment besoin de m'hydrater régulièrement, j'en ai déjà fait les frais... Le ravito au gobelet n'était pas suffisant.
  • Semelle orthopédiques indispensables, je pense que mes genoux n'ont pas apprécié. En VFF cela ne pose pas de problème mais c'est une approche complètement différente!

Vivement la prochaine course!
Ce sera l'Ice Trail 30km le 22 janvier.

7 commentaires:

  1. Les course de campagne sont vraiment sympa. Beau chrono.

    RépondreSupprimer
  2. Je vois que l'heure des essais de matos a déjà sonné. Quelque chose me dit qu'on va vivre quelques péripéties communes sur le premier trimestre de 2012 :)

    RépondreSupprimer
  3. @ Cailloj : oui, et je vais essayer d'en faire plus car les grands rassemblements hors de prix me saoulent un peu (bon OK je suis quand même inscrit sur l'ecotrail...)

    @ Jahom : mon "sporoscope" me dit la même chose, pourtant je suis du signe de l'escargot, pas du guépard ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Vraiment une belle course de campagne ! Et tu nous en a fait une description magnifique.

    RépondreSupprimer
  5. Vraiment sympa cette course ! Je vois qu'une abeille peut en cacher une autre ! ;-)
    Et pour tes semelles fais vite, car il te faudra de nouvelles paires de chaussure, tu risques de prendre 1 à 2 pointures de plus ! Et c'est bientôt les soldes...

    RépondreSupprimer
  6. En fait non il suffit que j'enlève les semelles des chaussures et cela passe impeccable.

    RépondreSupprimer

Bonjour et merci de prendre le temps de laisser votre commentaire sur le blog, j'apprécie énormement! :-)

Visiteurs

Libellés

100km (1) 10km (12) 2012 (9) 2013 (22) 2014 (5) 20km (5) 20km.de.Paris (6) 24H (3) 25km (1) 50km (2) 5km (1) 70km (1) abandon (2) Belfort (1) blabla (16) bobo (15) bon.plan (1) Bretagne (2) cardio (9) chrono (13) coach (2) coin sympa (16) coin.sympa (2) Corrida (5) corse (2) coup de fatigue (7) course (35) crazy.jog (2) cross (1) défi (10) Ecotrail.de.Paris (5) enfant (1) entrainement (61) ETC (1) flash back (1) Foulée.Suresnoise (1) fractionné (3) galère (1) Garmin (1) Garmin.Triathlon.de.Paris (2) geek (5) gore-tex (1) GPS (4) half ironman (7) iPhone (3) ivresse (2) K-Swiss (1) Kalenji (1) Kinvara (1) Kiprun (1) livres (3) lunettes (2) marathon (7) marathon.de.Paris (10) marseille (1) matériel (31) minimalisme (5) Mizuno (2) météo (4) Natation (2) neige (3) New York (2) Normandie (1) nutrition (8) Paris (1) Paris-Versailles (2) photo (3) plan (11) podologie (8) PPG (3) PRP (3) randoween (1) recette (1) relais (1) reportage.photo (3) rhumming (3) running (108) runnosphere (35) récit (4) Saint Germain-en-Laye (3) Saintélyon (8) Salomon (1) Saturday Night Frontale (2) Saucony (1) science (3) semelles (1) semi.des.lions (2) semi.marathon (2) SNF (2) solidaire (2) Speedo (1) test (31) trail (23) tram'v (1) tri du roi (3) triathlon (33) TTT (1) ultra (1) urgence (3) USA (2) vacances (3) Vente.privée (1) Vente.privée bon.plan running Asics (1) Versailles (4) VFF (4) Vibram (4) VMA (2) voyage (1) VTT (7) vélo (4) Wahoo (2) WahooFitness (2) WTEK (1) Zoot (1) évènement (48)

Recherche

1&1